Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Rencontre avec Antoine Schluchter autour du Projet Mosaïc

un chantier engagé avec les Groupes et Eglises issues de l’immigration

Depuis le 1er septembre, Antoine SCHLUCHTER, est chargé de mission pour le Projet Mosaïc, initié par la Fédération Protestante de France (FPF) et porté par le Service Protestant de Mission (Défap) ainsi que la Communauté d’Eglises en Mission (Cevaa).
Objectifs et premiers pas concrets en 4 questions.

En quoi consiste ce projet ?
A prendre en compte la réalité des Groupes et Eglises issus de l’immigration qui connaissent une forte croissance en France ainsi que dans le reste de l’Europe occidentale. C’est beaucoup plus fort que de les tolérer ou de s’en accommoder. De spectateurs, il s’agit de devenir acteurs. Les quatre axes retenus sont

• la création de liens et la découverte mutuelle

• tout ce qui peut favoriser l’intégration dans le protestantisme évangélique et dans la société

• la formation et le partage de nos dons mutuels

• le soutien d’un maximum de projets locaux et régionaux

Quel en sera le bénéfice pour le protestantisme français ?
Je parlerai plutôt d’apports, et ils sont nombreux : désenclavement, présence au cœur des mutations de nos sociétés, accueil de la dimension d’universalité, défis d’ouverture et de témoignage, remises en question susceptibles de nous faire migrer vers un christianisme plus vivant. En fait, ces Eglises font déjà partie du protestantisme français de par leur présence dans l’Hexagone et leurs racines spirituelles. Les apports sont donc à envisager en termes d’échanges au sein d’une même grande famille ecclésiale appelée à mieux connaître tous ses membres. Une mosaïque aux frontières ouvertes.

Quelles sont vos premières initiatives ?
Il s’agit du premier projet missionnaire des Eglises la Cevaa pour la France et il implique aussi le Défap et la FPF, dans une innovante synergie. Ma première initiative a donc été de mettre tous les acteurs du Projet autour d’une table pour définir ensemble les objectifs à se donner (les quatre axes).

La seconde initiative consiste à consulter des personnes–ressource impliquées dans le protestantisme large, dans le monde universitaire et dans d’autres pays également concernés.

J’ai préparé deux canevas de prédication pour la Semaine de la Bible sur « l’amour de l’étranger » Téléchargeables sur http://www.la-bible.net/bible/sb2006/questiondangle.pdf et http://www.la-bible.net/bible/sb2006/logiqueexclusiveouinclusive.pdf

Le Projet Mosaïc étant national avec un accent sur quatre grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg), j’ai pris mon bâton de pèlerin dès le début du mois d’octobre pour des rencontres de divers types. A Lyon, l’Antenne FPF organise une soirée sur le thème « Une même foi, diverses cultures : quel vivre ensemble ? ».

Des demandes parviennent de paroisses dans divers coins de France, et je m’efforce d’accompagner tout type d’échange.

En région parisienne, un projet local rassemblant une mosaïque de participants autour de thèmes en lien avec la réalité des migrants est en cours d’élaboration. Il impliquera une église locale, des jeunes, des communautés étrangères et s’inspirera de la Semaine de la Bible, d’un nouveau matériel catéchétique pour tous âges (à partir du livre de Ruth) ainsi que du concept Mosaïc, dans l’esprit du 4ème axe.

En projet aussi, un culte Mosaïc mensuel dans la chapelle du Défap au 102, bd Arago.

Qui peut vous contacter et comment ?
En priorité des responsables impliqués ou désirant l’être d’une façon ou d’une autre avec les Groupes et Eglises issus de l’immigration.

PROJET MOSAÏC – Avec les Groupes et Eglises Issus de l’Immigration
Pasteur Antoine SCHLUCHTER, chargé de mission
Bureau : 102, boulevard Arago, 75014 PARIS
Courriel : Projet.Mosaic@gmail.com
Tél. : 01.42.34.70.53